{{{"1789 secondes"}}} déambulation de rue révolutionnaire

Infos pratiques

  • mardi 13 juillet à 18h
    à Auzas (rendez-vous devant l’église)
  • mercredi 14 juillet à 18h
    à Miramont de Comminges (rendez-vous devant la Pharmacie)
  • gratuit
  • tous publics à partir de 10 ans
  • durée : 1789 secondes et 20 minutes ! (70 minutes approximativement)

En ces 13 et 14 juillet de l’An de grâce 2010, nous vous proposons de (re)prendre la Bastille, de participer à la (ré)écriture des Droits de l’Homme, de (re)vivre, en somme, le tourbillon de la Révolution Française (rien que ça !), en mil sept cent quatre vingt neuf secondes… et quarante minutes !

Avouez que vous avez toujours rêvé d’en être… de crier « A bas la monarchie ! A bas les privilèges !  », de lever rageusement le poing en coiffant avec fierté le bonnet phrygien, de tenir tête, effrontément, aux soldats du roi et d’échapper, par la même occasion, à leurs baïonnettes meurtrières… !

Tour à tour citoyen, député, armée en marche ou Tiers Etat, vous serez précipités, avec vigueur et humour, dans les années qui ont mis fin à l’absolutisme royal, à la société d’ordres et aux privilèges, qui proclamèrent l’égalité des citoyens devant la loi et la souveraineté de la Nation.

Auriez-vous imaginé qu’un jour la CIA (de Montpellier…) vous pousse à refaire la Révolution ? Profitez-en…
Sans avoir la prétention de présenter de manière exhaustive la complexe Histoire de la Révolution, cette folle aventure dans les rues d’Auzas et de Miramont est certes une forme d’hommage aux Marat, Mirabeau, Danton, Desmoulins et autres Robespierre, mais surtout un moyen de faire résonner les combats d’hier avec l’Histoire d’aujourd’hui… de quoi (re)mettre au cœur de nos pensées et consciences notre Constitution et nos droits fondamentaux. Liberté, égalité, fraternité... un beau programme !

Mais au fait, qui sont-ils ?


La CIA - Compagnie Internationale Alligator est l’une de ces compagnies qui fait partie intégrante du paysage des arts de la rue (28 ans déjà !). En 1987, ils imaginent un faux tournage de cinéma sous forme de canular, Silence, on tourne !, spectacle qui a beaucoup tourné et évolué au fil du temps. Suivent ensuite les spectacles, toujours imaginés pour l’espace public : Etat de choc, A tombeau ouvert, Les inattendus, Dieu créa la rue (2003), ONG En-quêtes d’humanité (2005), Dehors, la nuit n’est peut-être que la paupière du jour (2007)… Parallèlement, la CIA contribue à l’essor des Arts de la rue dans la Région Languedoc Roussillon par le biais de « l’Atelline », lieu d’accueil et d’accompagnement de projets de création artistique de toutes disciplines s’inscrivant dans l’espace public. (www.cia-alligator.com)

« En jouant sur le trottoir la saga de la Révolution, en 1789 secondes bien remplies (de la révolte du pain à la chute de Danton), la CIA (Compagnie Internationale Alligator), pionnière du théâtre de rue, tient son pari avec panache. […] Les acteurs réussissent à peu près tout : les enthousiasmes comme les défaites, les idéaux comme les horreurs. Sans omettre les clins d’œil à leur propre situation, très inconfortable, d’artistes qui ont fait un pari fou : oser les drames de l’histoire sur le macadam. » Télérama n°3112 du 5 au 11 septembre - Emmanuelle Bouchez

 

© pronomades 2016