{{{"Ni fini ni infini"}}} théâtre d’objets et d’images

Infos pratiques

  • samedi 27 novembre à 18h et 21h
    à Boissède (salle des fêtes)
  • entrée 10€ et 5€
    réservations auprès des offices de tourisme des cantons de Saint Gaudens (05 61 94 77 61), d’Aspet (05 61 94 86 51) et de L’Isle en Dodon (05 61 94 53 56)
  • tous publics à partir de 8 ans
  • durée : 1 heure

Roland Shön est un explorateur, un bricoleur de l’imaginaire. Avec trois fois rien, il vous convie dans son tout petit univers, au milieu d’objets singuliers et de machines à images fabuleuses (rouleaux peints ou dessinés, ombres, images projetées…). En voilà un qui sait forcer les portes de l’imaginaire… tout en douceur.

Approchez, approchez ! Quatre saltimbanques à l’élégance décalée et instruments cuivrés vont vous raconter l’histoire d’un « étourni », un homme qui avait un jour senti la terre tourner sous ses pas. Dès lors, il ne cessa d’être étonné, étourdi par le tournis du monde… Il tourne, il tourne et embarque avec lui des grigris, totems bienveillants, machines inutiles et autres bidouilles romantiques.

S’il tourne ainsi en rond, c’est qu’il a peur d’avoir le vertige parce qu’il sait que ce n’est pas en s’arrêtant que le monde cessera de tourner… Entre poésie et dadaïsme, rêve et réalité, « Ni fini ni infini » (r)éveille un théâtre d’images féeriques qui renvoie à de très anciens et nécessaires rituels, à la manière d’un voyage initiatique. Roland Shön est un magicien, un distributeur de rêves qui fera jaillir des étincelles dans les yeux des enfants (celui que vous êtes resté et celui que vous emmènerez)…

Mais au fait, qui sont-ils ?


Fondée en 1979 à Dieppe, la compagnie Théâtrenciel a à son actif une trentaine de créations. Depuis le spectacle-parcours "GRISGRIS" (1992), Roland Schön fait vivre et habite un personnage, explorateur singulier : Volter Notzing. Autour de ce dernier, il a su créer tout un univers imaginaire, un ensemble de textes et d’objets aussi inutiles que poétiques. Entre jeu, écriture et mise en scène, Roland Schön est considéré comme un « incontournable » dans le monde du théâtre d’objets. (www.theatrenciel.fr)

« Le marionnettiste Roland Schön est un des poètes de la scène les plus singuliers d’aujourd’hui... L’art de Roland Schön est un peu vaudou : accompagné de ses totems et de ses poupées, il ramène à de très anciens et nécessaires rituels, en des images splendides et mystérieuses. » Le monde – Fabienne Darge (décembre 2005)

« Il s’efface derrière les objets pour laisser poindre une vie autre, fugace, impalpable et mystérieuse. Le tout avec une loufoquerie contagieuse. Maître de la mise en scène, il invite adultes et enfants à un voyage de toute beauté qui nourrit le regard et réveille la conscience. » Le Figaroscope - Dominique Duthuit (décembre 2005)

 

© pronomades 2016