{{{Carton (je vous salis ma rue)}}} théâtre de rue

Infos pratiques

  • mercredi 13 octobre de 8h30 à 12h30
    à Muret, rendez-vous devant l’église
  • gratuit
  • tous publics
  • durée : 4 heures (à suivre en totalité ou en partie suivant votre envie)

"Carton" n’est pas vraiment un spectacle : il n’y a pas réellement de début, ni de fin, vous pouvez arriver à n’importe quel moment, entre 8h30 et 12h30, ne vous arrêter qu’un instant, plus longtemps, aller et (re)venir…

Au détour d’une rue, vous pourrez surprendre trois « asphaltisés » dans des situations plus ou moins réalistes, absurdes et poétiques. Vous serez passant ou curieux, coup d’œil distrait ou insistant…

Ils seront là, visibles. Clochards, sdf, mendiants, errants, désocialisés, exclus, marginaux,… peu importe le nom dont on les affuble. Ils sont les acteurs d’une épopée humaine contemporaine, l’histoire universelle de ces gens « normaux » pouvant à chaque instant glisser, tomber, se relever…

Pleins de la rue, de ses failles, de ses bruits, nos trois « asphaltisés » nous donnent à voir un univers habité de caractères extrêmes, modelés et burinés par la vie dehors. Entre banalité quotidienne et beauté incongrue, un carton se traîne au sol, les notes d’un accordéon se mêlent aux bruits des pas... et un homme, qui vient tout juste de se lever pour esquisser quelques pas de danse se rassoit, dos au mur, comme si de rien n’était. Étrange impression qu’ils ont toujours été là...

Pas d’actions spectaculaires...
mais une présence plus insidieuse, douce, cruelle et folle, un poil provocatrice, qui se fond dans la réalité avec une évidence déconcertante. Sont-ils si différents de nous… ou ne sont-ils que notre reflet… ?

C’est la puissance de ce propos, brûlant d’actualité, et la volonté de le confronter à la réalité de la rue, qui nous ont poussés à accompagner cette toute jeune compagnie de Bretagne à qui nous avons accordé une aide à la création et un temps de résidence en partenariat avec Derrière le hublot. Tentez l’expérience, ils auront besoin de vos retours...

Mais au fait, qui sont-ils ?


En 2007, Félicien Graugnard et Sébastien Lemercier fondent la compagnie des Sirventès. Avec l’envie commune d’explorer le spectacle vivant là où il n’est pas, peu ou plus attendu, les deux compères créent "Quichotte voyage en mobylette" (2007) et "Sourisgami" (2008).

Dans la rue, en milieu rural, sur les places de villages ou dans ses granges, l’équipée raconte avec sensibilité et différences nos épopées humaines contemporaines... Pour "Carton (je vous salis ma rue)", Félicien Graugnard s’est entouré de Nicolas Joseph, comédien-accordéoniste et d’André Layus, comédien habitué de la rue et de ses compagnies (Compagnie Jo Bithume, Eléments disponibles...).

Le « sirvente » ou « sirventès » est un poème à caractère satirique, politique ou moral que chantaient les troubadours d’Occitanie aux XIIe et XIIIe siècles. Ces satires s’attaquaient à la noblesse, au clergé, aux évènements, aux mœurs...

création 2010

 

© pronomades 2016