{{{"Vous laisseriez-vous guider par un(e) inconnu(e) ?"}}} parcours sensible

Infos pratiques

Rendez-vous à Muret au square Blaize et suivre les flèches jaunes.

  • mercredi 22 septembre à 15h et 18h
  • jeudi 23 et vendredi 24 septembre à 18h
  • samedi 25 septembre à 15h et 18h
  • entrée 10€ et 5€
    réservations en ligne ou auprès des offices de tourisme des cantons de Saint Gaudens (05 61 94 77 61) et du point info tourisme de Muret (05 61 51 91 59)
  • tous publics à partir de 15 ans
  • durée : 2 heures

Ici-Même Grenoble vous invite à marcher, non pas en montagne, mais en ville, à fermer les yeux et être à l’écoute de sons étrangers et/ou familiers… Ce parcours sonore a la délicieuse faculté de mettre tous vos sens en éveil et vous fait vivre une expérience sensorielle, poétique, hors du commun. Vous laisseriez-vous guider par un(e) inconnu(e) ?

Disons-le d’emblée : ce spectacle, qui n’en est pas vraiment un, nous a particulièrement touchés, nous a fait vibrer de manière unique et inattendue… Rien d’étonnant car Ici-Même appartient à la catégorie des « compagnies inclassables » qui va jusqu’à Jérusalem faire entendre à ses habitants les bruits de leur ville…

Déposez ici vos affaires, débarrassez-vous de votre sac, de votre téléphone, fermez les yeux, et laissez-vous guider, en confiance… Vous êtes invités à prendre le temps, à marcher lentement… à l’écoute des sons intimes de la ville, de ceux que l’on ne perçoit pas les yeux ouverts. Autant de sons exotiques ou ordinaires, bruits de fond, paroles chuchotées, frôlements, silences, éclats de rires… que vous aurez la sensation d’entendre (d’écouter ?) pour la première fois. Au cours de cette douce flânerie aveugle, vos repères laisseront peu à peu place à un paysage sonore, olfactif, tactile et subjectif, voyage presque immobile vers des destinations lointaines…

Mais au fait, qui sont-ils ?


Fondé en 1993, Ici-Même [Grenoble] est un collectif à géométrie variable, regroupant de trois à trente personnes selon les projets. Au gré des collaborations et rencontres, le groupe consacre une partie de ses activités à des recherches sur l’espace public et à la place de l’acte artistique (danse, théâtre, musique et cinéma expérimental, art contemporain), pour tenter de concevoir un art public.

Ainsi, c’est l’environnement tout entier qui est interrogé, dans ses particularités, ses sons, ses habitants, ses habitudes... afin d’adapter, bousculer et recomposer de manière sensible chacune des créations selon la géographie, la réalité du lieu de représentation... Il semble qu’il y a toujours des creux et des interstices à explorer dans nos paysages quotidiens... (www.icimeme.org)

« Au bout du quai, donc, un homme d’apparence normale, tient par le bras deux femmes d’apparence encore plus normale et qui ferment les yeux. Immobiles tous trois. […] Ni secte ni parapsychologie, de simples flâneries à l’aveugle pour retrouver les bruits d’un instant de la ville. Entre rêverie, fiction et strict réel des sons redécouverts. Ou comment traverser le quotidien et l’oubli. » Le Monde (25 décembre 2008)

 

© pronomades 2016