{{{"Spartacus"}}} péplum lyrique en arène

Infos pratiques

  • jeudi 7 et vendredi 8 juillet à 21h30
    à Valcabrère (à proximité de la basilique Saint Just)
Théâtre La Licorne

10 € et 5 € / à partir de 6 ans / 1 heure 20

jeudi 7 juillet à 21h30
 » Réservation en ligne close

vendredi 8 juillet à 21h30
 » Réservation en ligne close

A la tombée de la nuit, foulez le sol teinté de rouge et d’histoire gallo-romaine. Bienvenue à Valcabrère, dans l’arène à ciel ouvert du Théâtre La Licorne. Il était une fois une révolte sociale en l’an 73 avant JC, une fresque épique, cruelle, utopiste, sanglante, passionnante... Il était une fois Spartacus.

Imaginez un peu… alors que Rome est en pleine gloire, arrogante et batailleuse ; que les jeux du cirque rassemblent une foule assoiffée de sang ; que les gladiateurs combattent jusqu’à la mort pour le plus grand divertissement du peuple et des empereurs romains victorieux… un homme, Spartacus, arrive à rassembler des milliers d’esclaves pour conduire une révolte sociale sanglante, pour la liberté… plutôt fascinant, non ?

Imaginez maintenant qu’avec une simple arène ovale (la foule en délire), trois comédiens (60 000 esclaves et animaux sauvages), deux chanteurs lyriques (Sénat et dirigeants Romains), une armée de godillots articulés, une cohorte de boucliers boîte à gâteaux, des créatures (lions, éléphants...) issues de bricolages insensés… le Théâtre La Licorne réussisse le génial exploit de nous transporter à Rome, de nous faire sentir la sueur, la rage, la peur, l’horreur et la révolte, comme si on y était !

Ceux qui ont découvert le “Bestiaire forain” en juin 2006 à Aspet savent qu’ils viendront ! Grandiose et dérisoire, le monde de La Licorne ne se soucie guère de réalisme, seul compte l’imaginaire qu’il suscite… Emerveillement garanti pour tous les enfants, qu’ils aient l’âge de raison, un peu moins ou beaucoup plus !

Mais au fait, qui sont-ils ?


Né en 1986, le Théâtre La Licorne a déjà plusieurs créations à son actif, où beauté des images et grandeur du masque sont la manière de décliner un langage théâtral fait de chair, de papier, de ferraille, de couleurs et de sons… Sous la direction artistique de Claire Dancoisne, La Licorne est un théâtre où artistes-plasticiens/mécaniciens, comédiens, musiciens travaillent de concert pour repousser chaque fois un peu plus les limites de l’imaginaire. L’esthétique de la compagnie s’oppose farouchement à tout naturalisme. Voir un spectacle du Théâtre La Licorne, c’est se laisser transporter vers un monde « entre l’humain, l’ombre et la lumière, l’objet, la marionnette, la mécanique et le vivant, le réel et l’irréel, la musique et le silence », vers un monde où « on ne sait plus qui sert l’autre, qui donne, qui reçoit, qui dicte, qui a le plus de réalité, qui porte le plus loin l’imaginaire ».

(www.theatre-lalicorne.fr)

« Entre marionnettes et théâtre d’objets, c’est à la fois inclassable, géant, époustouflant et plein de sens. » (La Provence - juillet 2010)

« Tant d’inventivité et d’énergie font qu’il est impossible de sortir de ces arènes sans avoir eu quelque chose à admirer, à retenir, à se rappeler. »
(Rue du Théâtre - juillet 2010)

 

© pronomades 2016