{{{“Puzzle”}}} {{Boris Billier}}
voyage auriculaire {{{“De l’épaisseur du son au soleil couchant”}}} {{Olivier Toulemonde}}
concert-performance {{{“Voix”}}} {{Groupe Merci}}
la tente sonore

Infos pratiques

à Alan (Notre Dame de Lorette)

Boris Billier

10 € et 5 € / à partir de 12 ans / 1 heure 15

vendredi 10 juin à 21h30
 » Réservation en ligne close

samedi 11 juin à 15h00
 » Réservation en ligne close

samedi 11 juin à 18h00
 » Réservation en ligne close

samedi 11 juin à 21h30
 » Réservation en ligne close

dimanche 12 juin à 16h00
 » Réservation en ligne close

dimanche 12 juin à 19h00
 » Réservation en ligne close

Groupe Merci
• samedi 11 et dimanche 12 juin, à partir de 16h
gratuit / tous publics / durée : le temps que vous vous accorderez

Olivier Toulemonde
• samedi 11 juin, à 19h
gratuit / tous publics / 2 heures

Un temps d’écoute proposé par Olivier Toulemonde et Boris Billier
• dimanche 12 juin, à 15h
gratuit / tous publics / 1 heure

• Pour ne pas régaler que vos oreilles, le bistronomade(s) vous propose (le samedi 11 juin uniquement) quelques touches salées et notes sucrées ; réservations vivement conseillées au 05 61 79 95 50.

Trois jours pour tendre l’oreille, pour prendre le temps d’écouter et parler son. Trois jours et autant de propositions sonores différentes à picorer, à butiner…

Avec “Puzzle”, Boris Billier vous plonge dans le noir complet et vous installe confortablement, un par un. Un lointain bruit d’aéroport invite à un doux voyage immobile vers des destinations aux accents asiatiques... on ne sait pas exactement où on atterrit (atterrit-on seulement ?). Mais des collages il y a, de sons et de tintements d’objets sonores réels ou imaginaires… La lumière s’allume, rouvrez les yeux, le voyage n’est pas encore terminé…

“De l’épaisseur du son au soleil couchant” est un étrange duo entre un musicien / créateur sonore (Olivier Toulemonde) et le paysage. Sur la terrasse du cloître, à ciel ouvert, choisissez votre moment, regardez et écoutez. Au rythme du soleil gagnant l’horizon, les sons vont se moduler, les notes s’accentuer, les silences s’épaissir... Gardez les yeux ouverts, appréciez ce paysage qui semble tout à coup sonorisé...

Avant et après ces propositions, le Groupe Merci vous invite, quand vous voulez, à entrer dans la pénombre de sa tente pour y entendre des “Voix”, celles des auteurs absents et des acteurs passés. Retirez vos chaussures, fermez les yeux et laissez-vous bercer par ce murmure du son, ces mots, souffles, timbres et jeux de voix… composantes d’une sensible phonothèque explorant la dramaturgie contemporaine.

D’autres petites attentions sonores vous attendent à Notre Dame de l’Oreille, qui feront frémir vos tympans, vous titilleront les pavillons… Et notamment, le dimanche après-midi, Boris et Olivier, accompagnés d’une paire d’enceintes, tenteront de répondre aux questions qui vous turlupinent quotidiennement : le silence existe-t-il ? Comment enregistrer le vent dans le désert ? Qu’est-ce qu’un bruit blanc ?... Il s’agira moins de parler techniques de prises de son que de
mettre la musique dite concrète à la portée… de tous !

Pour tout comprendre des jours, des horaires, des éventuelles réservations nécessaires, il vous suffit de cliquer sur "infos pratiques" et de suivre simplement la partition.

Mais au fait, qui sont-ils ?


Boris Billier (www.borisbillier.net)

Boris Billier, musicien de l’ordinaire, agenceur de sons du quotidien, preneur de sons… il ne sort jamais sans son magnéto avec lequel il capture les bruits du quotidien qui viendront compléter sa phonothèque… De "Transat" à "Puzzle", les instruments y sont quasi inexistants… faisant ainsi la part belle aux sons qui nous entourent. Boris Billier est un as du voyage immobile : armé de haut-parleurs, il aime plonger les auditeurs dans un état propice à la rêverie : dans des transats, yeux clos, dans le noir complet, installés confortablement… Ce créateur sonore singulier collabore également avec la compagnie 2 rien merci, au projet sonore écrit pour l’Abbaye de Noirlac (texte Jean Bernard Pouy avec Anne-Laure Liégeois), etc.

« L’expérience est troublante. L’isolement créé par la pénombre, nous prive des habituelles réactions collectives du public et nous laisse seul avec nos réactions et nos sentiments. Pour autant, et contrairement à ce que l’avertissement du programme :« Déconseillé aux claustrophobes » pouvait laisser présager, l’ensemble n’est pas du tout anxiogène. Bien au contraire. » (alter1fo.com - octobre 2010)

Olivier Toulemonde
(www.olivier-toulemonde.com)

Olivier Toulemonde se consacre à la musique électro-acoustique et à l’improvisation à partir de 1994. Il pratique l’improvisation sous sa forme la plus libre, dans un travail lié à l’écoute, la recherche sonore et la projection dans l’espace. Il utilise principalement deux dispositifs : un ensemble acoustique composé d’objets sonores (ustensiles de cuisine, outils de bricolage, ...) et un ensemble électroacoustique composé de longs ressorts amplifiés… Présent sur de nombreux festivals spécialisés à travers le Monde, il travaille également avec Nicolas Desmarchelier, Agnès Palier, Christine Sehnaoui, Mathias Forge, etc. Depuis 2009, il participe, avec Edwine Fournier (chorégraphe), au « projet paysage » (parcours sensible d’images et de sons) mené par Pronomade(s) en Haute-Garonne sur les hameaux de Sauveterre de Comminges.

« La curiosité, la liberté de pratique et la capacité d’écoute qui l’animent l’ont notamment amené à abandonner son premier instrument, le saxophone, pour divers objets quotidiens (fouets de cuisine, verres en plastique, blocs de polystyrène, billes, plateaux, antennes CB, ressorts...) dont il exploite les propriétés acoustiques avec une grande inventivité.  »
(Chronique « Les maîtres fous » - août 2006)

Groupe Merci (www.groupemerci.net)

C’est en 1996 que Solange Oswald, metteur en scène et Joël Fesel, à la fois plasticien, installateur et scénographe, créent le Groupe Merci, groupe pluridisciplinaire. Au travers de leurs différentes créations ("La mastication des morts", "Colère !", "Europeana…", etc.), le Groupe Merci aime à inventer des objets atypiques appelés « objets nocturnes ». Ces spectacles visent une participation « différente » des spectateurs en imposant avec eux une proximité troublante en interrogeant continuellement la distance à la représentation. « Ce qui se joue sur la scène du Groupe Merci, c’est le dialogue entre la dramaturgie des textes et celle de l’espace. Transformer, mettre en creux des espaces pour re-conditionner l’acte de jouer, l’acte d’écouter. Surgir. Donner à entendre le poème contemporain là où on ne l’attend pas. » (Groupe Merci)

« La voix est là, inscrivant sa plasticité vers le mot, frôlant le sens et ses visions. L’auteur est-il là : « Ce danseur absent » ? Danse-t-il encore dans ce souffle du mot ? Lieu nomade pour faire circuler les mots, mots résidents de nos têtes, des pierres de la Chartreuse et de nos draps de théâtre.  »
(Joël Fesel - Groupe Merci, à propos de "Voix", installation pour la Chartreuse de Villeneuve-lèz-Avignon)

 

© pronomades 2016