{{{"A vendre"}}} théâtre de rue

Infos pratiques

  • jeudi 1er septembre à 11h
    à Saint Gaudens (rendez-vous dans le jardin de la Chambre de commerce et d’industrie)
  • samedi 3 septembre à 11h
    à L’Isle en Dodon (rendez-vous devant l’office de tourisme)
  • dimanche 4 septembre à 11h
    à Carbonne (rendez-vous devant la mairie)
  • gratuit
  • à partir de 10 ans
  • 55 minutes

De Saint Gaudens à L’Isle en Dodon, en passant par Carbonne… tout est à vendre ! Le mois s’y prête, mais n’imaginez pas vous retrouver au beau milieu d’une braderie à la lilloise, avec babioles et bonnes affaires... Préparez-vous plutôt à voir débarquer deux agents immobiliers de l’agence Luximmo, mandatés pour vendre des communes (la vôtre ?). Et si l’espace public était une marchandise comme une autre ?

« Chers amis de la finance et de l’industrie, jeunes héritiers, chers amis fortunés, nous vous proposons aujourd’hui d’acquérir cette sympathique commune ». Avis aux potentiels acquéreurs ou simples curieux, la vente est officiellement ouverte : la boutique du coin de la rue, à céder ! Les espaces verts, à brader ! Le grand immeuble là-bas, à monnayer ! L’habitant, à prix sacrifié !

La visite du bien (comprendre la ville) à laquelle vous allez participer est l’occasion pour nos deux experts d’imaginer les stratégies nécessaires pour rentabiliser cet investissement. Rien n’est laissé au hasard (lampadaire, bout de trottoir, bibliothèque...) : tout peut (et doit !) être rentable !

Dans un troublant parallèle entre la gestion de l’espace public et le monde des affaires, ce duo d’agents déterminés vous amène à porter un autre regard sur la commune et questionne les conséquences de la mainmise du privé sur le public... Le trait est à peine grossi et le propos terriblement réaliste (et d’actualité...). Un conseil : attention où vous mettez les pieds et où vous posez le regard, tout doit disparaître... !

Mais au fait, qui sont-ils ?


La Cie du Thé à la Rue fut créée par accident un matin pluvieux de juin 1995 autour de Sophie Mesnager et Amédée Renoux.

« Nous avons fait du spectacle de rue car nous savions qu’il serait impossible de nous mettre dehors en cas d’échec. Chaque spectacle est pour nous une expérimentation nouvelle, nous n’avons aucune recette, juste une envie de créer à chaque spectacle une autre forme de discussion avec le public. »

Avec une quinzaine de spectacles à leur actif, la compagnie assure également (et parallèlement) la direction artistique de « La Rue du Milieu », association de diffusion de spectacles vivants dans le nord-ouest du Maine-et-Loire.

(www.thealarue.com)

« Partant du postulat que l’espace public échappe de plus en plus aux citoyens, Amédée Renoux et Sophie Mesnager cherchent à sensibiliser les spectateurs aux « dérives » réglementaires et sécuritaires qui en restreignent l’usage. »
Télérama - 17 août 2011 (Thierry Voisin)

 

© pronomades 2016