{{{“Calacas”}}} théâtre équestre

Infos pratiques

  • mercredi 29 et vendredi 31 août à 21h
    à Auch
    (rendez-vous à 18h à Saint Gaudens, place du Pilat pour le départ du bus)
Zingaro

25€ et 22€ (déplacement en bus inclus... et obligatoire !) / à partir de 6 ans / 1 heure 30

mercredi 29 août à 21h00
 » Réservation en ligne close

vendredi 31 août à 21h00
 » Réservation en ligne close

BUS COMPLETS !

spectacle accueilli dans le cadre du Réseau Sud

Non, vous n’avez pas rêvé : nous vous proposons cette saison de découvrir la dernière création du théâtre équestre Zingaro. Ceux qui ont eu la chance de voir l’un de ses spectacles s’en souviennent généralement avec émotion. Ceux qui ne l’ont pas encore eue… sauront la saisir.

Subtil mélange entre l’art équestre, le théâtre, la musique et la danse, un spectacle de Zingaro est à savourer comme un moment rare qui relève autant de la magie que du tangible, de l’animal que du cérébral. Signifiant « squelettes » en langage familier mexicain, “Calacas” résonne comme une fête… celle de la mort, où les cavaliers sont réduits à des tas d’os brinquebalants. La présence animale ressort d’autant plus que l’être humain est ici désincarné, réduit à sa plus simple expression : son squelette.

Joyeusement macabre, ce carnaval d’un genre nouveau tire son inspiration des traditions latinoaméricaines autant que des oeuvres plastiques de Basquiat, Matisse et Posada. Comme toujours chez Zingaro, la musique y occupe une place de choix mêlant tambours des chinchineros (hommes-orchestre sud américains), fanfares mexicaines et orgues de barbarie.

Accueilli dans le cadre du Réseau Sud, pour 13 représentations entre le 24 août et le 9 septembre, Zingaro plantera son chapiteau à Auch, à proximité du CIRC (Centre d’Innovation et de Recherche Circassien), le nouveau lieu du Pôle national des arts du cirque, CIRCa. Seuls le travail en réseau, la mutualisation, la mise en commun des moyens et des énergies, nous permettent d’accueillir de tels évènements (d’habitude réservés aux métropoles), qui dépassent largement les frontières de la région. Gageons, sans prendre trop de risques, que des spectateurs de Bordeaux ou Montpellier viendront jusqu’à Auch en cette fin d’été…

Mais au fait, qui sont-ils ?


« Calacas, le dernier spectacle de Bartabas à Aubervilliers décline avec brio et humour la Fête des morts, célébration macabre au Mexique. » (Libération)

« Ce spectacle baroque dans son mélange détonant de grave et de gaillard, d’enjoué et d’inquiétant, se révèle de bout en bout une fête magnifique, débordante de vie à couper le souffle, à illuminer les regards. » (La Croix)

« Baroque, foutraque, dionysiaque, bachique, endiablé, sarcastique, comique, cette pompe funèbre fait du cercueil un tapis volant. Les chevaux se partagent la sciure avec les squelettes qui dansent, sautent, frétillent, rigolent à mâchoire déployée pour nous offrir une leçon épicurienne : la mort n’est pas à craindre puisque nous sommes là, quand elle sera là, nous n’y serons plus. » (Michel Onfray - Le Point)

(www.bartabas.fr)

 

© pronomades 2016