{{{“Bonanza”}}} installation filmique

Infos pratiques

  • mercredi 26 et jeudi 27 septembre à 21h
    à Ganties (salle des fêtes)
Groupe Berlin Bonanza

5€ / à partir de 15 ans / 1 heure 10

mercredi 26 septembre à 21h00
 » Réservation en ligne close

jeudi 27 septembre à 21h00
 » Réservation en ligne close

spectacle accueilli dans le cadre du Réseau Sud

Au cours de votre voyage, ne manquez pas Bonanza, la plus petite ville de l’Etat du Colorado (Etats-Unis), nichée dans les Rocky Mountains…

Bonanza, ancien haut lieu de la ruée vers l’or est désormais une ville minière abandonnée… Il y a quelques années, on n’y trouvait pourtant pas moins de 36 saloons, 7 dancings et de nombreux lieux interdits aux mineurs, même si…
La devise « Get in, get rich, get out » jadis arborée fièrement, semble aujourd’hui rouillée, dépassée. Bonanza est en effet passée de 6000
à 7 habitants : Mark, Ed et Gail, Richard, Mary, Darva et Shikiah.

Sur cinq écrans alignés, ils racontent la désolation de leur ville, de leurs vies… de celles de leurs voisins aussi. Dans leurs cinq maisons, ils se calfeutrent, vivent dans la méfiance et se rendent mutuellement responsables de tous leurs maux… Au cours de ce documentaire, l’image tranquille de cette petite ville isolée s’estompe vite au profit d’une réalité plus dure et mesquine… Comme dans beaucoup de villes ?

JPEG - 5.1 ko

Mais au fait, qui sont-ils ?


Depuis 2003, les flamands du Groupe Berlin (Bart Baele et Yves Degryse - associés jusqu’en 2009 à Caroline Rochlitz) esquissent une série de portraits de villes choisies à la fois pour leurs singularités et leur portée universelle : Jerusalem, Iqaluit, Moscow, Bonanza. Ces dernières sont rassemblées dans un cycle intitulé Holocène (période géologique actuelle). Pour chacun de ces spectacles-documentaires, ils prennent le temps d’écouter les habitants et « montent » les paroles et images recueillies afin de montrer la complexité de certaines situations sociales et/ou humaines...
« Dans la galaxie d’images qui traversent les créations du groupe Berlin, la réalité a parfois un léger goût de surréalisme. On y pénètre par la petite porte, voire une fenêtre en arrière-cour, pour mieux se laisser entrainer dans le cirque du vaste monde. » (Cathy Blisson)

(www.berlinberlin.be)

Une création du Groupe Berlin, c’est un peu comme une téléportation, dans un monde que l’on connaît ou pas. Un hameau, une mégapole, un coin de globe sur la croute terrestre, une réalité qui va se regarder autrement, l’espace d’une représentation. Révéler des atmosphères en clair-obscur, des incongruités humaines et paysagères, de drôles de clashs culturels. Et une multitude de petites histoires qui en disent long sur nos vastes conditions.
(Cathy Blisson)

 

© pronomades 2016