{{{“Mademoiselle”}}} filature chorégraphique

Infos pratiques

  • vendredi 14 et samedi 15 septembre à 11h
    à Saint Gaudens
  • dimanche 16 septembre à 9h et 11h
    à Carbonne

Le lieu précis de rendez-vous vous sera donné au moment de votre réservation.

Jeanne Simone

gratuit, réservations indispensables / tous publics / 50 minutes

vendredi 14 septembre à 11h00
 » Réservation en ligne close

samedi 15 septembre à 11h00
 » Réservation en ligne close

dimanche 16 septembre à 09h00
 » Réservation en ligne close

dimanche 16 septembre à 11h00
 » Réservation en ligne close

L’avez-vous déjà vue ? Aperçue ? L’avez-vous déjà remarquée cette fille du coin, celle qui a un gilet vert… Monsieur, lui, la connaît : il l’appelle Mademoiselle, n’ose pas lui parler, mais aime l’observer de loin, la regarder évoluer sur son chemin quotidien… Il nous invite à la suivre… Alors, on y va ?

Attention, comme pour toute bonne filature qui se respecte, la plus grande discrétion s’impose. Le lieu de rendez-vous donné lors de la réservation ne doit pas être communiqué à autrui… Il vous faudra former une petite bande (de curieux), rester à une distance certaine, condition pour repérer Mademoiselle au milieu de ses collègues, la surprendre au détour d’une rue et la suivre à travers la foule… pour une excursion légère dans les petites choses de la vie.

Mademoiselle est jolie, elle avance l’air rêveur ou décidé, salue des gens (les connaît-elle ?), fait quelques courses, sourit, s’attarde devant une vitrine… et repart en esquissant quelques pas de danse. Il ne faut surtout pas qu’elle vous voie, cela briserait le charme de ces petits moments fragiles faits de presque rien. Avec un naturel déconcertant et un peu de folie douce, elle se glisse dans des recoins inattendus, prend des poses abstraites ou danse avec le mobilier urbain… révélant ainsi la simple poésie quotidienne et amenant de jolies percées d’imaginaire, en pleine ville, entre espace intime et espace public. Au moment de la perdre de vue, vous aurez l’impression de mieux la connaître, mais aurez surtout très envie de la revoir…

Mais au fait, qui sont-ils ?


Jeanne Simone a été créée en 2004 à Besançon par la danseuse et chorégraphe Laure Terrier. Nourrie d’un parcours jalonné d’allers-retours entre le mouvement dansé et la théâtralité, elle s’intéresse petit à petit à la rue, dans ce qu’elle offre comme possibilités multiples : un rapport différent au corps (quotidien et/ou décalé), à l’espace, aux passants, aux spectateurs... Dans ses créations, (“Et/ou” (2005), “Le goudron n’est pas meuble” (2007-2008), “Le parfum des pneus” (2010)...), Laure Terrier mêle habilement trame structurée et écriture instantanée... pour un résultat plein de fraîcheur, d’inattendu et de fragilité qui donne une intensité, une qualité particulière à l’instant présent !

Mademoiselle est d’une douceur infinie, une poésie à pied. [...] Pour ce décalage, ces douces collisions, cette trouée d’imaginaire dans un quotidien qu’on n’osait penser si complice.
Le Journal de Saône et Loire (juillet 2011)

Il était intéressant de suivre les transformations du personnage de Mademoiselle, qui se livrait de plus en plus au fur et à mesure de l’avancement du spectacle. Drôles aussi, les réactions des passants, des automobilistes, qui soit jouaient le jeu, soit passaient rapidement leur chemin, trop « bousculés » pour réagir.
Le Dauphiné Libéré (mars 2010)

 

© pronomades 2016