{{{“Elle-même”}}} récit fantastique et musical

Infos pratiques

  • jeudi 20 juin à 21h
    à Cier de Rivière (RDV devant la mairie)
  • vendredi 21 juin à 21h
    à Saint Michel (RDV derrière l’église)
  • gratuit
  • à partir de 10 ans
  • 1 heure

Bistronomade(s) : A Cier de Rivière et Saint Michel, dès 19h30, possibilité
de déguster de belles assiettes pleines de fraîcheur ! Réservations auprès de
Pronomade(s) au 05 61 79 95 50.

Pour notre fête de la musique, point de musiciens aux quatre coins des rues, mais un récit fantastique et musical inspiré d’un conte d’origine bretonne, raconté au rythme de la nuit qui tombe par Thérèse Bosc et ses musiciens, Laurent Grappe (échantillonneur) et Bastien Pelenc (violoniste)…

Il était une fois un enfant sans mère, adopté par la mort. L’enfant grandit dans les jupes de sa mère la mort, éduqué par des sages disparus depuis des siècles... Il devient adulte, laisse le royaume des ténèbres et retourne sur Terre, là où la mort n’est plus mère attentive mais faucheuse macabre.

Réécrit par Thierry Marc, ce conte de tradition orale prend toute son ampleur et sa
force dans la bouche de Thérèse Bosc, charismatique, envoûtante, tendre et furieuse.
Pendant une heure, elle enfile les mots et leur donne corps, subtilement accompagnée (en direct) par des compositions électroacoustiques soulignant certaines intonations ou jouant des contrepoints…

Cette histoire de mort(s) profondément poétique et fantastique, vous fera ce petit quelque chose dans le ventre… alors installez-vous ici sans hésiter, cela commence
ainsi : « Il avait bâti sa demeure à main d’homme, mis pierre à pierre, bois sur bois,
tuile sur tuile. Dedans, il avait fait entrer cette jeune fille qu’il aimait… »

Bistronomade(s)  : A Cier de Rivière et Saint Michel, dès 19h30, possibilité de déguster de belles assiettes pleines de fraîcheur ! Réservations auprès de Pronomade(s) au 05 61 79 95 50.

Mais au fait, qui sont-ils ?


Comédienne et saxophoniste, son parcours théâtral est jalonné par le travail engagé de Bruno Boussagol et de Brut de Béton Production, de la compagnie Kumulus et de Générik Vapeur. Musicalement formée à l’AIMRA, elle participe aussi, avec ses saxophones, à des projets d’Etienne Roche, de la compagnie Traction Avant, etc. A l’origine de la compagnie Tutti iséop, son travail est désormais axé sur la poésie et les récits mis en musique ; Dans ces projets, elle est très bien accompagnée et entourée par Thierry Marc (écrivain), Laurent Grappe (échantilloneur), Bastien Pelenc (violoniste et adepte du détournement d’instrument et d’objet), Cosenza Grégory (musicien, compositeur et technicien du son)...

(tutti.iseop.free.fr)

« Et il y a Thérèse Bosc. Elle a la force, elle a le mystère. Elle a le regard, elle a la voix. Elle est à la fois l’enfant, elle est « Elle-même », la mort qui veut l’enfant, elle est les gens qui passent... A elle seule, elle est tout ! » (Isabelle Bouesnard)

« La musique, installée sur une scène faisant face à la conteuse, aux accents parfois bartokiens, brode finement autour du récit, assure de belles transitions, joue des contrepoints toujours pertinents, sans redites ou envahissements hégémoniques de l’espace scénique. »
(Gilles Malatray - desarsonnants.over-blog.com)

 

© pronomades 2016