{{{“Ils ne sont pour rien dans mes larmes”}}} théâtre de cinéma

Infos pratiques

  • mercredi 22 mai à 21h
    à Carbonne (au cinéma du centre culturel du Bois de Castres)
  • jeudi 23 mai à 21h
    à L’Isle en Dodon (au cinéma)
  • vendredi 24 mai à 21h
    à Saint Gaudens (au cinéma Le Régent)
  • samedi 25 mai à 21h
    à Aurignac (au cinéma)

VOUS POUVEZ ENCORE RÉSERVER VOS PLACES AUPRÈS DE L’OT DE ST GAUDENS AU 05 61 94 77 61.

Collectif ildi !eldi

10€ et 5€ / à partir de 12 ans / spectacle 45 min suivi du film 85 min

mercredi 22 mai à 21h00
 » Réservation en ligne close

jeudi 23 mai à 21h00
 » Réservation en ligne close

vendredi 24 mai à 21h00
 » Réservation en ligne close

samedi 25 mai à 21h00
 » Réservation en ligne close

Rencontre entre le cinéma et la littérature, l’image mixée projetée en direct et le jeu d’une comédienne sur le plateau… “Ils ne sont pour rien dans mes larmes” est un projet inédit, le résultat d’une belle rencontre entre un auteur (Olivia Rosenthal) et une compagnie de théâtre (le collectif ildi !eldi) qui interrogent cette relation, parfois intime, que l’on peut entretenir avec un film, comment une œuvre peut entrer par effraction dans nos vies…

Et vous, est-ce qu’un film a changé votre vie ? Cherchez bien… pas votre film préféré,
ou celui que vous admirez le plus, mais celui qui s’est imprimé dans votre mémoire, celui qui vous submerge d’émotions diverses et inexplicables… “Nuit et brouillard” ?
“Une séparation” ? “Le dernier tango à Paris” ? “Ascenseur pour l’échafaud” ?...

Ildi !eldi a pris le dernier chapitre du livre “Ils ne sont pour rien dans mes larmes” de Rosenthal qui évoque une scène du film de Jacques Demy, “Les parapluies de Cherbourg”. Autour des dialogues qu’échangent les acteurs Catherine Deneuve et Nino Castelnuovo, et à partir d’un texte qui n’est a priori pas écrit pour le théâtre, les artistes (Sophie Cattani et Antoine Oppenheim) s’emparent avec intelligence de tous ces mots, tout en explorant leurs propres limites sur un plateau. Ils triturent la langue, manipulent les images et livrent ainsi un langage commun et original, plein de
sensibilité.

« Les gens la plupart du temps ne pleurent pas, les larmes c’est exceptionnel, remarquable. Et pourtant, si on était vraiment soi-même… ». Vous risquez fort de repenser à cette phrase d’Olivia Rosenthal en visionnant, juste après le spectacle, le film de Jacques Demy…

Après le spectacle, restez pour une seconde partie de soirée : la projection du film
“Peau d’âne” de Jacques Demy… vous donnant ainsi l’occasion de
laisser résonner autrement ce beau spectacle. Rien que pour le plaisir !

Mais au fait, qui sont-ils ?


Le Collectif ildi !eldi est, depuis 2004, un espace de recherche et de création, né d’un groupe d’amis qui désire faire du théâtre avec humour, simplicité, plaisir des mots et toujours en complicité avec le public. lldi !eldi a d’abord créé “Foi, amour, espérance” (farce noire de Odon Von Orvath), puis “Pulsion” de Franck Xavier Kroetz, avant de se consacrer à l’adaptation scénique de romans variés...

(http://ildieldi.com/)

« A partir d’un texte qui n’est pas écrit pour le théâtre nous allons tenter d’inventer une mécanique de jeu un peu particulière. Une partition pour une actrice et un film. Un dialogue entre eux. Une piste d’envol peut être. Un terrain d’expérimentation des limites entre le jeu et la réalité. S’emparer de cette parole jusqu’à l’obsession et explorer nos propres limites sur un plateau. »
(Collectif Ildi !eldi)

 

© pronomades 2016