{{{"Rictus"}}} théâtre de rue

Infos pratiques

  • jeudi 3 juillet à 19h
    à Rieux Volvestre (rendez-vous devant la caserne des pompiers)
  • vendredi 4 juillet à 19h
    à Saint Martory (rendez-vous devant l’église)
  • gratuit
  • à partir de 10 ans
  • 1 heure 30

Un très beau texte (“Les soliloques du pauvre” écrit en 1897 par Gabriel Randon alias Jehan Rictus) et un excellent comédien (Garniouze) accompagné en direct par un musicien compositeur talentueux (François Boutibou)… Ces arguments imparables nous avaient déjà convaincus une première fois*, nous vous les proposons de nouveau avec beaucoup de plaisir, à Rieux Volvestre et Saint Martory !

Le texte, d’abord. Bien qu’écrit il y a plus d’une centaine d’années, en français populaire et en octosyllabes, est troublant d’actualité, de vérité… comme si le
monde, la société n’avaient pas évolué en tant d’années (à moins que ce ne soit
notre époque qui ne bégaye l’Histoire passée ?).

Garniouze, ensuite, fait résonner comme personne l’âpreté et la beauté de ce texte. Il s’approprie ce phrasé singulier en le confrontant à la modernité de notre temps, le mâche, le braille, le balance… avec une gouaille rauque et superbe. Homme des temps modernes en errance, trader déchu ou clochard clairvoyant, il traîne une lourde armoire métallique, fait quelques haltes et parle de la vie et de toutes ses misères. Triste constat que la pauvreté, l’exclusion et l’inégalité traversent les âges sans faiblir… Comme une confirmation que ce texte, ainsi habité, crie l’urgence d’un changement (nécessaire).

*Nous avons en effet déjà accueilli “Rictus” dans les rues de Boussan en septembre
2011. Ceux qui l’ont vu reviendront, soyez-en sûrs !

Mais au fait, qui sont-ils ?


Christophe Lafargue, plus connu sous le nom de Garniouze, a fait son nom dans le milieu des arts de la rue depuis une vingtaine d’années déjà… Après avoir fondé la compagnie Okupa Mobil en 1992, après avoir participé à plusieurs créations de Phéraille de la compagnie Le Phun, il est également et parallèlement « regard extérieur » et/ou metteur en scène pour diverses compagnies (Carnage productions, Sacékripa,…). Il intervient aussi régulièrement pour Clowns sans frontières et
Clowns d’ailleurs et d’ici… Pour ce tournant plus « solitaire », il est accompagné par François Boutibou (Le nom du titre) avec qui il a imaginé l’univers sonore et qui mixe en direct tout au long du parcours de « Rictus ».

http://garniouze-inc.blogspot.fr/

 

© pronomades 2016