{{{“Le gardien de phare(s) et autres loupiotes”}}} théâtre d’objets

Infos pratiques

  • dimanche 23 novembre à 17h
    à Boussens (rendez-vous à la bibliothèque)
  • lundi 24 novembre à 21h
    à Saint Gaudens (rendez-vous à la médiathèque)
  • mardi 25 novembre à 21h
    à Rieux Volvestre (rendez-vous à la bibliothèque)
  • vendredi 28 novembre à 21h
    à L’Isle en Dodon (rendez-vous à la bibliothèque)
Le gardien de phare(s) et autres loupiotes

5€ / à partir de 8 ans / 50 minutes

dimanche 23 novembre à 17h00
 » Réservation en ligne close

lundi 24 novembre à 21h00
 » Réservation en ligne close

mardi 25 novembre à 21h00
 » Réservation en ligne close

vendredi 28 novembre à 21h00
 » Réservation en ligne close

spectacle accueilli en coréalisation avec le Théâtre municipal de Saint Gaudens

Événement de taille : la Turakie, « petit pays en géométrie verticale inconnu de
tous mais qui peut exister dans l’imaginaire de chacun », sera mis à l’honneur,
huit jours durant ! Pour l’occasion, et c’est un fait assez rare pour le souligner, tous les grands pontes et hauts fonctionnaires du pays ont voyagé jusqu’ici. Nous accueillerons donc ces représentants comme il se doit, en fanfare, autour d’un verre et quelques spécialités à grignoter, le samedi 22 novembre à 18h à Encausse les Thermes, pour l’Ouverture de l’ambassade éphémère de Turakie !
Puis, pour vous montrer toutes leurs richesses, ils vous présenteront, en une semaine, trois pièces significatives de leur petit monde, faites d’objets usés et de bouts de ficelle, de copeaux de mémoires et d’imagination géniale…

Dans les médiathèques et bibliothèques, à l’heure où elles sont normalement fermées au public, un ancien gardien de phare voyage avec ses valises depuis que les phares se sont automatisés. Il est en quête du port d’attache qu’il a perdu… et a bien des choses à vous raconter !

Marionnette au caractère bien trempé, ce gardien au chômage se recycle en devenant le guide d’étranges loupiotes, phares de voitures et autres lampes de poche rafistolées. Éclairages de toutes sortes qui permettront des jeux d’ombres révélant des figurines échappées d’histoires, de voyages, de livres, de mémoires… Vous vous êtes toujours demandé ce que devenaient les héros de roman la nuit, quand les rayons des bibliothèques sont plongés dans l’obscurité ? Voici une occasion unique de combler votre curiosité, avec cette belle fantaisie maritime et poétique.

Mais au fait, qui sont-ils ?


Turak théâtre et Michel Laubu développent depuis plus de 18 ans un théâtre visuel nourri d’objets détournés ou imaginaires, et de langages aux accents multiples et inventés. Ils pratiquent un théâtre non textuel dit « théâtre d’objets ». Un théâtre qui met en scène des acteurs-danseurs-marionnettistes aux prises avec des marionnettes construits à partir d’objets usés. On peut dire, d’une certaine manière, que les Turak travaillent aux objets trouvés… Loin des formes théâtrales conventionnelles, les spectacles de Turak théâtre ne ressemblent à rien de connu : théâtre sans texte, faite de bric et de broc, où des objets de récup’ se réincarnent sous nos yeux pour nous raconter une histoire. Ou plutôt des histoires puisque chaque spectateur est invité à laisser vagabonder son imaginaire et à se glisser dans cet univers onirique.

(www.turak-theatre.com)

 

© pronomades 2016