{{{"Echappées belles : Issue de secours"}}} théâtre de rue

Infos pratiques

  • vendredi 12 septembre à 18h
    à Carbonne (RDV devant l’office de tourisme)
  • samedi 13 septembre à 11h
    à L’Isle en Dodon (RDV devant la maison de retraite)
  • dimanche 14 septembre à 11h
    à Aspet (RDV place Peyrot)
  • gratuit
  • tous publics
  • 30 minutes

spectacle accueilli avec l’aide du réseau En rue libre

Attention… « Lâcher de vieux » annoncé successivement, à Carbonne, L’Isle en Dodon et Aspet ! Sortis (par erreur ?) de leur maison de retraite, quatre femmes et trois hommes aux cheveux argentés prennent la tangente… et s’interrogent sur la vieillesse et le temps qu’il (leur) reste à vivre.

Oubliant rhumatismes et autres douleurs de vieilleries, ils ont fui en courant à toutes jambes, leurs plateaux repas à bout de bras ! Bien qu’un peu désorientés, ces vieux aux regards malicieux et aux vies bien remplies semblent revigorés par cette liberté retrouvée. La vie qui palpite, le cœur qui bat la chamade, tant de nouveaux visages rencontrés… C’est l’aventure ! Alors bien sûr, à ces âges-là, la mémoire vacille un peu, on pense aux proches partis trop tôt, à la mort et à la sienne, que l’on sait prochaine… Mais plus que la question du temps qu’il reste à vivre, cette déambulation évoque plutôt la manière dont est vécu ce temps… Qu’est-ce que – et comment – vieillir tout en se sentant encore bien « vivant » ?
Véritable bain de jouvence, ce spectacle plein de dérision parle avec beaucoup de tendresse de cet état qui nous concerne tous… et donnerait presque envie de scander, à tue-tête et tout comme ces émouvants et attachants petits vieux : « Plus c’est vieux, plus c’est mieux ! »

Mais au fait, qui sont-ils ?


C’est en 2012 que le projet des « Echappées Belles » marque l’apparition d’une nouvelle structure, nommée « Adhok », au sein de laquelle Doriane Moretus et Patrick Dordoigne, souhaitent unir leurs « savoir-faire ». Il s’agit là de retrouvailles artistiques et du désir commun de développer un autre « langage », dans l’espace public, une nouvelle forme d’écriture rendue possible par la complémentarité de leur expérience. Ils sont, tous deux, impliqués dans le développement des arts de la rue depuis plus de 25 ans.

Doriane Moretus a créé son univers artistique et développé un langage singulier et poétique, proche de la Danse-Théâtre, au sein de sa compagnie « Compagnie Doriane Moretus ». Elle a par ailleurs été sollicitée par de nombreuses compagnies des arts de la rue. Patrick Dordoigne est l’un des fondateurs de la compagnie « les Alama’s Givrés », au sein de laquelle il a oeuvré pendant 18 ans, au titre de (co) directeur artistique, (co) metteur en scène (co) auteur et acteur. Il a également mis ses compétences au service d’autres compagnies des arts de la rue.

Ils se sont ensuite entourés de 8 comédiens, 5 techniciens et 2 administratifs, avec qui ils partagent depuis une formidable aventure humaine.

www.adhok.org

 

© pronomades 2016