{{{“Do Not Clean”}}} arts de la rue

Infos pratiques

  • vendredi 10 juillet à 22h
    à Carbonne (RDV place de la République)
  • gratuit
  • tous publics
  • 1 heure 30 environ

Après son “Mémento” en deux faces (accueilli en 2010 dans les rues de Saint Gaudens) qui questionnait différentes formes de résistances, KompleX KapharnaüM propose, avec “Do not clean”, un parcours urbain et multimédia qui interroge notre rapport aux exclus, par le biais de la question de la gestion des déchets.

Notre société produit chaque jour des tonnes de déchets. Une partie est dissimulée, l’autre est recyclée, réemployée. Parallèlement, nombre d’individus se retrouvent rejetés. Et il n’y a, dans ce cas, aucune logique de « recyclage », mais une nette volonté d’enfouissement ; ils sont peu nombreux à bénéficier d’une « deuxième vie ». La compagnie s’est intéressée aux démarches de réemploi et de valorisation que des individus et des groupes plus ou moins marginalisés expérimentent pour survivre. La compagnie a recueilli les récits de SDF, ex-détenus, mais aussi glaneurs, agents de propreté, responsables d’insertion, sociologues… pour en faire des portraits sensibles.
Au cours de cette déambulation nocturne, vous circulerez entre des containers, au milieu d’images et vidéos projetées, suivrez des messages sur panneaux lumineux, croiserez des engins de voirie animés et des personnes fouillant les poubelles à la recherche de quelques objets à revitaliser… Un moment de réflexion (nécessaire) sur ce que notre société consumériste produit et surtout rejette : à partir de quand le déchet devient-il ressource ?

Mais au fait, qui sont-ils ?


Depuis 1996, Stéphane Bonnard et Pierre Duforeau, co-directeurs du collectif KompleXKapharnaüM, explorent passionnément l’espace urbain, la ville, dans tous ses états, avec ses maux, ses failles… et imaginent des créations artistiques en lien avec un territoire, une localité, un contexte. Au fil de ses créations, KompleXKapharnaüM a composé une écriture qui utilise divers médias (vidéo, son, collages, bricolages, etc.) et où se croisent et se mélangent fiction et
réalité, imperceptiblement. Ainsi, le collectif développe, en 2000, "Square, télévision locale de rue", une déambulation où sont projetées, dans les rues et sur les murs, des vidéos monumentales filmées et montées au cœur de la cité. Toujours avec la
ville comme moteur premier de l’écriture, KompleXKapharnaüM crée "PlayRec" en 2006, spectacle qui porte sur la mémoire d’une ville, de son histoire urbaine et sociale. En 2009, la compagnie porte "Mémento", une fiction construite sur un socle
documentaire qui interroge les résistances d’hier et d’aujourd’hui. En parallèle, l’équipe de KompleXKapharnaüM, installée à Villeurbanne, continue de développer EncourS, dispositif de résidence destiné à des équipes artistiques émergentes ou
confirmées…

www.kxkm.net

 

© pronomades 2016