{{{“Nous sommes”}}} arts de la rue

Infos pratiques

  • samedi 19 septembre à 18h
    à Toulouse (place Arnaud Bernard)
    bus organisé au départ de Saint Gaudens (place du Pilat), départ à 16h, retour prévu vers 21h, réservations auprès de Pronomade(s) au 05 61 79 95 50 (2€ l’aller-retour)
  • spectacle gratuit
  • tous publics
  • 1 heure 30

spectacle accueilli en partenariat avec l’Usine, Scène conventionnée pour les arts dans l’espace public (Tournefeuille / Toulouse Métropole)

Place Arnaud Bernard à Toulouse, ils seront huit danseurs, comédiens, musiciens… comme autant de portraits chorégraphiques et sonores dans l’espace public. Ça veut dire quoi, « être ensemble » et ça fait quoi d’être « un » dans un « groupe » ?

Après le solo de “Mademoiselle” (que nous avions eu beaucoup de plaisir à suivre dans les rues de Saint Gaudens et Carbonne en 2012), Laure Terrier, chorégraphe de la compagnie Jeanne Simone, s’interroge sur la relation à l’autre, parfois (souvent ?) fragile et incertaine, sur le rapport de l’individu au collectif. Huit singularités dansent, courent, jouent, chantent, s’amusent ou s’agacent, alternant chuchotements de soi et cris de la danse. Elles sont comme nous tous riches de leurs défauts et de leurs failles et explorent, à leur manière, le monde qui les entoure, ces espaces normés de nos urbanités. En groupe ou en solo, elles nous invitent à tendre l’oreille, à capter les petites poésies quotidiennes, à s’étonner d’une énergie, d’un mot, d’un son, d’un geste… On s’attache à l’un, on se détache de l’autre, on observe les rassemblements, les éloignements, du « je » vers le « nous ».

“Nous sommes” ralentit la marche du flux, “Nous sommes” tisse un rapport sensible au lieu et aux êtres, “Nous sommes” évoque la puissante fragilité de nos présences au monde. Alors, vous en serez ?...

Mais au fait, qui sont-ils ?


Depuis 2004, Jeanne Simone explore une dramaturgie des corps en relation aux espaces, et très spécifiquement ceux de nos vies quotidiennes. Nous portons attention aux lieux et à leurs usagers pour habiter notre présent, ouvrir le champ des possibles, renouveler la relation du corps sensible à l’environnement commun. Observer, détourner, prendre soin, révéler. Traverser d’intime l’espace public, mettre en coprésence nos états perceptifs à la vie quotidienne… Les créations de Jeanne Simone questionnent la fragilité, l’appétit, l’éclat de l’être dans ses espaces quotidiens, et interrogent les lieux et les possibles du vivre ensemble.

Si les espaces non dévolus à la représentation sont par essence nos viviers de recherche, tous les espaces nourrissent notre cheminement, même les théâtres, dès lors que nous les considérons dans leur entièreté pour en donner à lire la multitude d’usages. Les spectacles de Jeanne Simone sont des écritures qui affutent ou déplacent nos perceptions de lieux spécifiques. Nous choisissons donc avec attention chacun des lieux de représentation, puisque sa nature a autant à dire que ce que l’on y dépose artistiquement. Nous sommes de la même manière vigilants aux horaires de représentations, pour offrir à chacun des spectacles sa meilleure résonance. Pour chaque spectacle, nous procédons à un repérage et l’écriture se réadapte au contexte. La nature des lieux choisis et leurs qualités spécifiques suivant les moments de la journée participent de l’écriture.

Jeanne Simone est nourrie, au fil des ans et des créations, des énergies de Laure Terrier, Mathias Forge, Marilyne Peter, Delphine Musseau, Véronique Abadie, Camille Perrin, Nicolas Lanier, Guillaume Grisel, Laetitia Andrieu, Céline Kerrec, Anne-Laure Pigache, Miles Siefridt, Benoit Cancoin, Anne Forey, Anne Saunier, David Chiesa, Anne-Cécile Parédes, Peggy Kintzinger, Caroline Vergon, Gabrielle Perrin, Nathalie Chazeau, Damien Grange, Olivier Toulemonde, Xavier Quérel, Bénédicte Goinard, Florence Cabot, Nicolas Desmarchelier, Alice Farenkrug, Kristof Guez…

www.jeannesimone.com

 

© pronomades 2016